LES BORNES DE L'ANCIENNE FRONTIERE


LES BORNES DE L'ANCIENNE FRONTIERE
La Révolution Française a créé les départements français. Celui des Pyrénées Orientales  a vu le jour le  4 mars 1790. Ce département a été constitué à partir de l' ancienne province du Roussillon avec l' ajout d' une petite partie du Languedoc appelée Fenouillèdes.
Deux dates sont importantes pour cerner l' histoire du département des Pyrénées Orientales :
       1258, date du traité de Corbeil  le 11 mai 1258, par lequel Saint-Louis Roi de France, abandonne à Jaume 1er du Royaume d' Aragon tous les droits qu' il possède sur les terres catalanes. Il en résulte une nouvelle frontière située sur les Corbières et la province catalane du Roussillon se trouve  au sud de cette ligne.
       1659, date du traité des Pyrénées. La province du Roussillon est rattachée à la France, sauf la petite enclave de Llivia en Cerdagne. La frontière de 1258 est alors supprimée, mais les habitants continuent d' appartenir à deux entités différentes : le pays catalan et le pays occitan et parlent deux langues différentes, le catalan en Conflent, Vallespir,  Cerdagne et l'occitan en Fenouillèdes. En 1659 la frontière recule de Salses à Cerbère.
Dans l' état actuel de mes recherches, seules les deux croix d' Aragon de Latour de France et de Bélesta de la Frontière matérialisent de façon indiscutable la frontière de 1258.
Sur la commune de Bélesta de la Frontière, au sud, en bordure de la commune d' Ille sur Têt, nous trouvons une borne qui a la particularité d' avoir à sa base la croix du royaume d' Aragon creusée dans la roche.
Bélesta de la Frontière
L'église
Au-dessus de l' entrée
Une façade du château
Sur la commune de Belesta de la Frontière, au sud, en bordure de la commune de Montalba-le-Château, la borne ci-dessous se trouve à 100 mètres au nord-ouest de la première. Elle est plus petite en hauteur et ne porte pas de croix à sa base. Son accès est un plus délicat.
Sur la commune de Montalba-le-Château, en bordure de la commune d' Ille sur Têt, la borne ci-dessus se trouve à l' altitude de  420 mètres. Elle est plus petite que les deux premières;
Le dernier vestige qui matérialise encore cette frontière est un peu plus difficile à trouver. C est une croix qui se trouve sur la commune de Latour-de-France. Il faut savoir que Latour-de-France ne porte pas ce nom pour rien. Avant 1659 date du traité des Pyrénées, c' était le premier village français après la frontière du royaume d'Aragon-Catalogne. Les habitants de Latour-de-France ont pour nom les tourills (de turris : tour). C'est grâce à l' amabilité de Michel SOL, le maire de Latour-de-France que j' ai pu voir cette fameuse croix aragonaise gravée sur un rocher de la "Roque d'en Talou". Le lieu-dit est facile à trouver, le rocher moins! D'un côté de la roche, est gravée la croix des rois d'Aragon qui regarde le village de Montner et sur l'autre ce sont les armoiries des Montesquieu, seigneurs de Latour-de-France ; la date de 1617 est aussi gravée sur la partie supérieure du blason
Lorsque nous avons fait cette superbe balade, le vent soufflait à plus de 80 km/h, le  soleil tapait dur et la garrigue était exceptionnelle de couleurs et d' odeurs.
Lavande stoecheas
Ciste cotonneux
Fleur d'ail noir
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
bélesta la frontière
l'église de bélesta
au dessus de l'entrée de l'église
mur du chateau
borne est
croix aragonaise
borne est bis
borne est ter
fleur ail
fleur lavande
fleur ciste
borne ouest
borne ouest 1
borne ouest 2
borne ouest 3
borne montalba 4
borne montalba
borne montalba 1
borne montalba 3
borne montalba 4
vue latour de france
2 latour de france
église latour de france
roc d'en talou
croix d'aragon
vue montner
blason
date du blason
rocher avec partie supérieure
ancienne.
ancienne.
Pour en savoir plus sur les villages :

Bélesta-de-la-Frontière
http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/Belesta.php

Montalba-le-Chateau
http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/MontalbaLeChateau.php

Latour-de-France
http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/LatourDeFrance.php

Elne
http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/Elne.php

Palau del Vidre
http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/PalauDelVidre.php

Theza
http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/Theza.php


Des informations sur :

le traité de Corbeil 1258
http://histoireduroussillon.free.fr/Histoire/TraiteCorbeil3.php

le traité des Pyrénées 1659
http://histoireduroussillon.free.fr/Histoire/TraitePyrenees2.php

Des lectures :

"Entre Languedoc et Roussillon, 1258-1659
                                                 Fortifier une frontière ?"
Sous la direction de Lucien Bayrou,
Publié par les Amis du Vieux Canet 2004.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
En 2007, lors d' une randonnée avec le groupe d' Elnavui, j' ai pu voir d' autres bornes qui sont bien évidemment de facture plus moderne.  Celles de Bélesta sont,  je pense, des bornes communales du cadastre de Napoléon III. Ce qui est intéressant c' est qu' elles ont la particularité d' être sur le tracé de l' Ancienne Frontière de 1258. Elles se trouvent en limite des communes de Montalba-le-Château, de Ille-sur-Têt et de Bélesta-de-la-Frontière.
bout du chemin
C côte 352
Repaire 1
Repaire 2
Repaire 3
Repaire 4
Repaire 5
Repaire 6
Repaire 7
Repaire 8
Repaire 9
col la llause
sommet la llause
Repaire  10
puig pedros
bernouse
pilou d'en gil
croix + borne
borne jumelle
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
ancienne.
Les "caïrns" de l'ancienne frontière
Par la pratique assidue de la randonnée, je connaissais ce mot rencontré
dans les topos-guides et sur le terrain, en ayant expérimenté leur utilité
dans le brouillard.
Mais dans ce cas précis, j' ai été stupéfié de la grandeur de ces constructions,
qui ont une hauteur moyenne de 2 mètres et sont façonnées de blocs de
calcaire superposés. Je dois dire que j' ai été impressionné.
Mon premier réflexe est de poser la question : sont-ils d' origine ?
En tous cas, ils sont sur le tracé de la frontière du Traité de Corbeil de 1258.
Je n' en ai pas fait le relevé exact et j' ai mis en ligne les photos de ceux
que j' ai trouvé !